Èíîñòðàííûå ÿçûêè

Âèäû ïåðåâîäà


Le ministère de la formation et la science
                   L'universitè èconomique d'Etat d'Odessa



                                            La chaire des langues ètrangères



                               Le compte rendu
                                pour le sujet

                        “Des aspects des traductions”



                                           A accompli: L'ètudiant 53 groupes
                                     La facultè de l'èconomie internationale
                                                               Kuçnirenko S.

                                         Le chef scientifique: Zavoloka S.I.



                                    2004
                                   Odessa
                                 Le contenu:

L'introduction.  3
Le procés de transfert dans le monde moderne.     4
  1.1. La signification(importance) de la traduction    4
  1.2. L'art de la traduction     4
La classification des aspects des traductions.    6
La liste de literature.     10



                               L'introduction.

      Le travail donné est consacré a la traduction dans le monde moderne.
      Le but de ce travail: prendre connaissance des aspects de la
traduction dans le monde moderne. aa
      Les tâches - prendre connaissance de la notion de la traduction dans
le monde moderne et ses aspects, examiner les aspects de la traduction.
                  Parmi de nombreux problémes complexes, qui étudie la
linguistique moderne, une importante place emprunte l'étude des aspects
linguistiques de l'activité de parole, qui appellent la "traduction" ou
"par l'activité de traducteur".
           La traduction est phénoméne complexe les aspects particuliers de
qui peuvent ?tre l'objet de l'étude des sciences différentes. Dans le cadre
de la traduction on étudie psychologique, literature, de parties
ethnographiques et autres de l'activité de traducteur, ainsi que l'histoire
de l'activité de traducteur dans n'importe quel pays ou les pays.



                Le procés de transfert dans le monde moderne.


      1.1. La signification(importance) de la traduction

      La traduction est phénoméne complexe les aspects particuliers de qui
peuvent ?tre l'objet de l'étude des sciences différentes. Dans les cadres
la traduction on étudie psychologique, literature, de parties
ethnographiques et autres de l'activité de traducteur, ainsi que l'histoire
de l'activité de traducteur dans n'importe quel pays ou les pays. En
fonction de l'objet de l'étude « on peut affecter a la traduction
psychologique (la psychologie de la traduction), la traduction littéraire
(la théorie de la traduction d'art ou littéraire), la traduction
ethnographique, la traduction historique etc. la place Conduisant dans la
traduction moderne appartient a la traduction linguistique (la linguistique
de la traduction), étudiant la traduction comme le phénoméne linguistique.
Les aspects particuliers de traduction complétent l'un l'autre, en aspirant
vers la description approfondie de l'activité de traducteur.
             A présent la fonction principale de la traduction informativ ou
communicatif, c'est pourquoi   la traduction - cela le moyen d'assurer la
possibilité des relations (de la communication) entre les gens
parlant(disant) dans les langues différentes. C'est pourquoi pour la
théorie de la traduction a présent la signification(importance) spéciale
ont donné de la linguistique communicative sur les particularités du procés
de la communication de parole, la spécificité des actes directs et
indirects de parole, sur le rapport du sens exprimé et sous-entendu dans
l'énonciation et le texte, l'influence du contexte et la situation des
relations pour la compréhension du texte, d'autres facteurs définissant la
conduite communicative de la personne.
      La traduction dans le développement a passé quelques étapes il y avait
une traduction et littéral (essentiellement il abordait la traduction
Bibles), il y avait une période quand les auteurs au cours de la traduction
de l'original recevaient une nouvelle oeuvre, au présent temps le style
individuel - d'auteur n'est pas tellement essentiel. On sait, que
l'identité compléte entre l'original et la traduction n'est pas possible.
L'originalité de langue de n'importe quel texte, orientele de son contenu
pour le collectif défini de langue possédant seulement a lui les
connaissances inhérentes "de fond" et les particularités ?óëüó?íî-
historiques, ne peut pas ?tre avec la plénitude absolue "creé" dans une
autre langue. L'absence identite n'empeche pas a la traduction d'accomplir
pas du tout les m?mes fonctions communicatives, pour l'exécution de qui on
créait le texte de l'original.



      1.2. L'art de la traduction

      L'art de la conception de la validité(réalité) est la condition
impérative de la traduction créatrice parce qu'en conséquence de
l'incommensurabilité de la matiére(document) de langue de l'original et la
traduction entre ceux-ci ne peut pas ?tre de l'identité sémantique dans
l'expression et, donc, lingvistique la traduction fidéle est impossible,
mais l'interprétation est possible seulement. Il arrive souvent, que la
langue maternelle de l'interpréte ne permet pas de s'exprimer tellement
largement et est polysémantique, comme la langue de l'original;
l'interpréte avec cela doit choisir une parmi les unités plus étroites
sémantiques transférant seulement la partie du sens, mais il faut a cela
connaître(savoir) aussi la validité(réalité) co?tant aprés le texte.
      Il suffit un petit détail, pour que le lecteur remarque, que lit
l'oeuvre transplantée pour le sol étranger, juste comme il suffit la
moindre g?ne de l'acteur, pour rappeler au spectateur, que les personnages
sur la scéne présentent seulement, et détruire la spontanéité de sa
perception. C'est pourquoi la critique des traductions est réduite souvent
la révélation, avant tout, les manques du travail de traducteur.
      La théorie moderne de la traduction souligne instamment la nécessité
de la préservation de la spécificité nationale et historique de l'original.
Et si la spécificité nationale déja elle-m?me historique, les lignes de
l'époque ne se produisent pas toujours comme l'élément de la spécificité
nationale : les phénoménes historiques, international, par exemple la
culture chevaleresque de l'époque du féodalisme demandant de l'interpréte
de la transmission reales historique (le costume, l'arme), les
particularités etiquet les lignes psychologiques arrivent. La difficulté
pour l'interpréte se présente a la transmission du coloris historique et
national déja de ce que ici devant lui non particulier, d'une maniére
concréte saisissablie, les éléments, sortant dans le contexte, mais la
qualité, dans n'importe quelle mesure inhérent a tous les composants de
l'oeuvre : a la matiére(document) de langue, la forme et le contenu.
      L'oeuvre littéraire est conditionnée et, donc, est exceptionnel, entre
l'original et la traduction il ne peut pas ne y avoir pas d'identité (comme
entre deux doubles ou entre l'original et la copie), c'est pourquoi il est
impossible de garder entiérement le trait spécifique de l'original. Une
telle tâche confinait pratiquement a la demande littéral, naturel du
copiage des dialectes sociaux, historiques et locaux, dans les vers
conduisait vers recherche formalistique a l'acte de naissance de
l'original, mais était égalisée théoriquement a la thése sur ne pas de
traduit  de l'oeuvre.



               La classification des aspects des traductions.

      L'analyse systémique de la pratique de traducteur et la sphére
conceptuelle moderne traduction permet de construire la typologie commune
des traductions généralisant les parties diverses de la préparation,
l'exécution, la présentation le fonctionnement de la traduction et rapporté
avec d'autres composants principaux de l'activité de traducteur.
      Les aspects des traductions se réalise selon les paramétres suivants :
                 1.     Selon le rapport des types de la langue de la
           traduction et la langue de l'original;
                 2.     Selon le caractére du sujet de l'activité de
           traducteur et sa relation chez l'auteur du texte transféré;
                 3.     Comme la segmentation de traducteur et le moyen du
           traitement de la matiére(document) transférée;
                 4.     Selon la forme de la présentation du texte de la
           traduction et le texte de l'original;
                 5.     Selon le caractére de la conformité du texte de la
           traduction au texte de l'original;
                 6.     Selon genre-stylistuque aux particularités et
           l'appartenance de genre de la matiére(document) transférée;
                 7.     Selon la plénitude et le type de la transmission du
           contenu sémentique de l'original;
                 8.     Selon les fonctions principales;
                 9.     Selon primaire du texte de l'original;
                 10.    comme l'adéquation.

      Les traductions affectées selon le rapport des types de la langue de
la traduction et la langue de l'original :
           1.    La traduction "dans le langue" - l'interprétation des
      signes verbaux au moyen des signes de la m?me langue.
           2.    La traduction historique- la traduction pour la langue
      moderne du texte historique écrit dans la langue de l'époque
      précédant.
           3.    Transposition (la traduction du texte d'un genre ou le
      style fonctionnel a un autre genre ou le style fonctionnel).
           4.     La traduction "entre les langue" - la transformation du
      message exprimé par les moyens de quelque un systéme des signes, au
      message exprimé par les moyens d'un autre systéme des signes.
           5.     La traduction binaire (la traduction d'une langue
      naturelle pour le  autre).
           6.     la traduction inter simiotique (la traduction de la
      langue naturelle sur artificiel ou au contraire).
           7.     transmutation (la traduction de quelques de la langue
      artificielle pour une autre langue artificielle).


      Les traductions affectées selon la caractéristique générale du sujet
de l'activité de traducteur et selon sa relation vers l'auteur du texte
transféré :
           1.     Traditionnel (humain, de main) la traduction [/b] - la
      traduction accomplie par la personne.
           2.     La traduction accomplie ou accomplie par l'interpréte,
      l'auteur ne étant pas simultanément du texte transféré
           3.     La traduction D'auteur  (la traduction accomplie par
      l'auteur du texte original)
           4.     La traduction autorisée (la traduction du texte original
      approuvé par l'auteur)
           5.     La traduction de machine (automatique) - la traduction
      accomplie ou accomplie par l'ordinateur
           6.     La traduction mélangée - la traduction avec l'utilisation
      de la part considérable traditionnel (ou de machine) le traitement du
      texte.


      Les traductions accomplies comme la segmentation de traducteur du
texte et selon les unités utilisées de la traduction :
           1.     la traduction "morfem" - la traduction accomplie au
      niveau de les morphémes particuliers sans compte de leurs liaisons
      structurales.
           2.     La traduction mot a mot - la traduction accomplie au
      niveau de les mots particuliers sans compte sémentique, syntaxique et
      stilistique des liaisons entre les mots.
           3.     la traduction en phases- la traduction accomplie au
      niveau de les offres particuliéres ou les phrases, transféré
      successivement un aprés le  autre.
           4.     La traduction alinea - de phrase - la traduction réalisée
      au niveau de les offres particuliéres ou les paragraphes, transféré
      successivement un aprés le  autre.
           5.     la traduction de tout texte - la traduction du texte
      entier, sans mise en relief(séparation) a titre des unités
      particuliéres de la traduction des mots particuliers, les offres ou
      les paragraphes.

      Les traductions affectées selon le signe de la forme de la
présentation du texte de la traduction et le texte de l'original :
           1.     La traduction écrite - la traduction accomplie par écrit.
           2.     La traduction écrite du texte écrit (la traduction du
      texte écrit accompli par écrit).
           3.     La traduction écrite du texte oral (la traduction du
      texte oral accompli par écrit).
           4.     La traduction orale - la traduction accomplie sur la
      forme orale.
                 a.     la traduction orale du texte oral (la traduction du
           texte oral accompli sur la forme orale).
                 b.     l'interprétation simultanée (la traduction orale
           réalisée pratiquement simultanément avec le débit du texte de
           l'original).
                 c.     la traduction successive (la variété de la
           traduction orale réalisée aprés l'écoute de l'unité définie du
           texte, dans les pauses entre ces unités).
                 d.     le transfert unilatéral (la traduction orale
           réalisée seulement dans une direction, i.e. de la langue donnée
           pour quelque autre langue).
                 e.     la traduction bilatérale (la traduction successive
           orale de la conversations réalisée d'une langue pour autre et a
           l'inverse).
           5.     La traduction orale du texte écrit (la traduction du
      texte écrit accompli sur la forme orale).


      Les traductions affectées selon le signe du caractére et la qualité de
la conformité du texte de la traduction au texte de l'original :
           1.     La traduction libr (libre) (la traduction reproduisant
      l'information principale de l'original avec les rejets(écarts)
      possibles - par les suppléments, les laissez-passers Se réalise etc.
      au niveau du texte, c'est pourquoi pour lui se trouvent la catégorie
      non relevante de l'équivalence des unités de langue) :
                 a.     l'interprétation (l'aspect de la traduction fondée
           sur la circulation vers en dehors de langue de l'activité, dans
           la différence de la traduction proprement réalisée selon les
           régles données du passage des moyens de l'expression,
           appartenant a un systéme de langue, vers les moyens de
           l'expression appartenant a un autre systéme de langue).
           2.     La traduction adéquate (la traduction correspondant a
      l'original et exprimant les m?mes installations communicatives, que
      l'original).
           3.     La traduction exacte (juste) (la traduction caractérisée
      par la propriété de l'exactitude sémantique, semantique est plein de
      et le plan transférant correctement du contenu de l'original).
           4.     La traduction authentique (la traduction du document
      officiel ayant l'efficacité juridique identique avec l'original; ?tre
      d'accord au droit international le texte du contrat peut est élaboré
      et est accepté dans une langue, mais son authenticité est établie dans
      langues deux et severale).
           5.     La traduction assurée (la traduction, la conformité de
      qui a l'original est confirmée est juridique).


      Les traductions affectées selon le signe genre-stilistique de la
caractéristique de la matiére(document) transférée et l'appartenance de
genre :
           1.     La traduction technologique (la traduction des textes
      technologiques et les documentations).
           2.     La traduction politique et sociale (la traduction des
      textes politiques et sociaux).
           3.     La traduction d'art (la traduction des textes d'art);
           4.     La traduction militaire (la traduction des textes selon
      les sujets militaires).
           5.     La traduction juridique (la traduction des textes du
      caractére juridique).
           6.     La traduction de vie (la traduction des textes du
      caractére ?aç?îâî?íî-de vie).

      Les traductions affectées selon les signes de la plénitude et le moyen
de la transmission du contenu sémentique de l'original :
      1. La traduction compléte (totale) - la traduction transférant le
contenu sémentique de l'original sans laissez-passers et les réductions.
      2. La traduction incompléte - la traduction transférant le contenu
sémentique de l'original avec les laissez-passers et les réductions :
           a.     la traduction réduite (la traduction transférant le
      contenu sémentique du texte dans l'aspect roulé, i.e. avec la
      réduction).
           b.     la traduction fragmentaire (la traduction du texte non
      entier, mais le fragment seulement particulier ou les fragments).
           c.     la traduction aspection (la traduction seulement les
      parties du texte en fonction de quelque signe donné de la sélection
      (l'aspect)).
           d.     la traduction annotation (la traduction, a qui sont
      reflétés le sujet seulement principal, l'objet et la
      destination(fixation) du texte transféré).
           e.     la traduction referativ (la traduction, a qui se trouvent
      en ce qui concerne l'information détaillée sur le document - sa
      destination(fixation), les sujets, les méthodes de l'étude les
      résultats reçus).

      Les traductions accomplies selon le signe de la fonction principale
pragmatique :
      1. La traduction pratique - la traduction destinée a l'utilisation
pratique a titre de la source a l'information :
           a.     l'ouvrier la traduction d'information' (la traduction non
      éditée essentiellement utile pour l'utilisation pratique, mais non
      régularisé pour la publication).
                 o      La traduction consulative (l'aspect de la traduction
           d'information, se réalise ordinairement sur la forme orale,
           insére les éléments annotation, referation et la traduction
           sélective de la feuille, est accompli, en général, en présence
           du client précisant selon la marche de la traduction les
           aspects, l'intéressant, du contenu du texte de l'original).
           b.     la traduction d'édition (typographique) (la traduction
      écrite reproduite a l'aide de les moyens de la multiplication massive
      et destinée a la large expansion).
           c.     la traduction publiée (la traduction pratique ou d'étude
      reproduite a l'aide de les moyens de la multiplication massive).
      2. La traduction d'étude - la traduction utilisée dans le procés
d'étude pour la préparation des interprétes ou comme un des accueils de
l'enseignement a la langue étrangére.
      3. La traduction expérimentale - la traduction accomplie avec le but
scientifique.
      4. La traduction d'étalon - la traduction modéle utilisée pour la
comparaison avec la traduction qualifiée.

      Les traductions affectées selon le signe premiere/ne premiere du texte
de l'original :
      1. Direct (primaire, direct) la traduction - la traduction accomplie
directement de l'original.
      2. Indirect (secondaire, indirect) la traduction - la traduction
réalisée non directement du texte de l'original, mais de sa traduction pour
quelque autre langue.
      3. La traduction inverse - la traduction expérimentale ou d'étude du
texte déja transféré pour la langue source.

      Les traductions affectées comme l'adéquation :
      1. semantique-stilistique la traduction adéquate - semantique complet
et exact et stilistique la traduction la contrevaleur correspondant
fonctionnelle - stilistique aux normes de la langue de la traduction.
      2. (Est fonctionnelle) pragmatiquement la traduction adéquate - la
traduction transférant la fonction correctement principale (dominant)
communicative de l'original.
      3. la traduction desirativ adéquate - la traduction, est plein de et
répondant correctement sur la demande d'information du consommateur et ne
transférant pas le contenu absolument complet sémentique et la fonction
conduisant communicative de l'original.



                           La liste de literature.

     1. Ïåòðîâà Ò.Ñ., Ïîíÿòèí Ý.Ô. Îñîáåííîñòè ðå÷è ñîâðåìåííîé ôðàíöóçñêîé
        ìîëîäåæè //Èíîñòðàííûå ÿçûêè â øêîëå. 1993. ¹ 2.
     2. Francoise Gadet. Le Francais populaire. Paris, 1992.
     3. Ãîëóáåâà-Ìîíàòêèíà Í.È. Î ôðàíöóçñêîé ðàçãîâîðíîé ðå÷è //Èíîñòðàííûå
        ÿçûêè â øêîëå. 1989. ¹ 3.
     4.  Íåñòåðîâè÷ Ò.Í. Ãðàììàòè÷åñêèå îñîáåííîñòè ñïîíòàííîé ôðàíöóçñêîé
        ðå÷è. Ì., 1989.





ñìîòðåòü íà ðåôåðàòû ïîõîæèå íà "Âèäû ïåðåâîäà "